Accéder au contenu principal

Les 10 signes qui montrent que la fin du "tunnel" avec bébé est proche

Ah ce fameux "tunnel" ! Ces fameux 100 premiers jours qui te laissent complètement désarmée, épuisée et love de ton bébé... Nécessaires à l'instauration d'une relation saine, ils te font entrer dans un monde où seul compte le rythme de ton enfant.  
Mini Coeur a eu 5 mois hier et c'est avec un peu de nostalgie et de soulagement que je regarde ces quelques mois passés.

Laisse moi donc t'écrire les quelques signes qui m'ont fait comprendre que la fin du tunnel était là :
  • Tu n’accoures plus au moindre pleur (ou alors tu laisses plus de 30 secondes)
  • Tu cherches toutes les solutions imaginables pour avoir 1 heure, 1 demi-journée voir 1 journée pour toi
  • Tu réécoutes enfin ton chéri quand il te parle
  • Tu le fais garder sans ce sentiment de le laisser à des être sanguinaires sans foi ni loi qui vont le faire hurler pendant des heures.
Collé-serré avec maman
  • Tu te prends à rêver qu'il ait sa chambre (oui parce que pour l'instant c'est collé-serré avec maman qui déteste se lever la nuit)
  • Tu lui dis d'attendre quand tu es en train de manger (eh oui ton bébé hurle forcément quand tu te mets à table comme le chat retombe toujours sur ses pattes)
  • Tu peux te déplacer dans ta maison sans l'avoir sous les yeux (Mais LUI il sait que tu t'éloignes trop ne rêves pas...) et, oh sacrilège, tu sors les poubelles sans ton bébé en écharpe !
  • Tu as très envie de t'habiller autrement qu'en jogging- T-Shirt couvert de vomi et de lait caillé
  • Tu vas à un concert de System Of A Down à plus d'une demi-heure de chez toi !
  • Tu recommences à regarder ce qu'il se passe autour de toi...
Un abricotier en fleurs...

Et toi quels sont les signes qui t'ont montré que la fin du "tunnel" était proche ?




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment j'ai décidé de me passer de l'école publique

Elle était tant attendue cette rentrée.... Après 9 semaines de longues vacances à avoir les 2 petits coeurs avec moi, j'étais, j'avoue, heureuse à l'idée que le plus grand reprenne l'école afin de me poser un peu avec le plus petit. Je pensais même commencer l'adaptation chez la nounou pour Mini Coeur de 6 mois. Mais rien ne se passa comme prévu...
Petit Coeur avait déjà été à l'école dans une toute petite section géniale où il était accueilli avec bienveillance et avec toute la disponibilité et la douceur possible. Cette année avait été fabuleuse pour entrer en contact avec l'école tant pour lui que pour son papa et moi en tant que parents d'élèves ! (j'en parle ici l'école est finie)

J'appréhendais par contre cette nouvelle rentrée car il y avait 31 élèves inscrits dans chaque classe. Plutôt de nature positive et combative je me disais "c'est pas possible, l'inspecteur va ouvrir une nouvelle classe !". J'y croyais vr…

Motricité libre !

Quand mon petit coeur est né en 2014 son papa et moi avions acheté ou emprunté l'arsenal de puériculture habituel : cosy, transat, parc, lit à barreaux, berceau...Pour moi, il était normal d'utiliser le transat quotidiennement. De même, il ne me serait jamais venu à l'idée de coucher bébé ailleurs que dans son berceau. Quant au cosy, il était utilisé fréquemment en poussette sur des durées moyennes (1 à 2h).
Puis vers ses 9 mois, petit coeur a commencé à fréquenter le Lieu d'Accueil Parents Enfants de mon village. J'ai rencontré une psychomotricienne géniale qui m'a longuement parlé du développement moteur des bébés et de la nécessité de les laisser découvrir par eux-même leurs possibilités motrices à leur rythme.
Moi qui asseyais petit coeur en le calant avec des coussins, j'ai appris qu'il était préférable de ne jamais mettre bébé dans une position dans laquelle il ne sait pas aller. J'ai appris qu'il s'agissait là d'un concept de motr…

Vacances....Vers une vie plus "slow"

Je sais pas si comme moi vous avez remarqué le nombre de magazines qui traitent du "slow". Ce mode de vie, plus lent, plus sain, respectueux de notre rythme serait la clé pour une famille épanouie. Alors en cette période estivale et de vacances pour la plupart d'entre nous, j'avais envie de traiter de cette thématique.
"Slow" quand je pense à ce mot j'ai en tête la farniente, les bons ptits plats mijotés, la convivialité et le rire des enfants qui jouent dans le jardin en n'en plus finir. Il faut dire que notre société, millimétrée, pressée, chronométrée nous enjoint au cours de l'année à aller plus vite et respecter ces maudites horaires qui ne sont pas en accord avec notre propre chronobiologie. Quel stress le matin quand il faut courir pour préparer son enfant à aller à l'école alors qu'il est tout ensommeillé et qu'on prendrait bien le temps de jouer.... Quel dilemne quand on aimerait avoir le temps de cuisiner un peu mais qu'…